Les grandes infrastructures sportives abandonnées

16 Août 2016: en ces temps de Jeux Olympiques, les infrastructures des JO abandonnées (article du Monde) nous rappellent tristement le sort réservé à notre beau city stade qui n'aura véritablement servi qu'une seule fois et commence déjà à souffrir de l'abandon dans lequel il est laissé.

Jeudi 25 Juin 2015 : Fête de l'école

Cette année, la fête de l'école s'est déroulée dans les locaux de l'école et au City-stade : spectacle des maternelles et CP-CE1

Apparemment, le but était de démontrer que le city-stade est trop petit.


Mai 2015 : Construction du Mini-stade maxi nuisances

Le « City stade » est achevé.

Eu égard à ses dimensions : 18*11 mètres entre les barrières, soit une surface utile de 16*9 mètres (en enlevant 1 mètre sur les côtés) il ne permet la pratique que d’un seul sport : le foot en mode baby-foot, c’est-à-dire sans bouger.

Avec un sens sans doute involontaire de l’autodérision ou de l’humour au 3ème degré, la Mairie indique que l’on peut y pratiquer le Basket, le Hand, le Football, le Volley et le Tennis.

Sauf qu’un terrain de basket mesure 28x15m (3 fois plus grand), un terrain de Hand 40*20m (5,5 fois plus grand), un terrain de football 90*45m (28 fois plus grand)

Pour le Volley et le Tennis, le terrain est aussi beaucoup trop petit et sauf erreur de notre part, il manque un filet au milieu.

Cette grandiose réalisation n’ayant pas encore de nom à sa hauteur, nous lançons un concours pour lui trouver le nom adéquat.

Premières propositions : Le City baby-foot stade, Le City bac à sable, Opoul Olympic Stadium, mais ce qui semble s’imposer de par l’inscription « Arena » sur le panier de Basket : le « JFC Allianz Arena »

Le gagnant de ce concours remporte une année d’accès illimité au stock de Ricard de la Mairie.

Enfin, tout cela c’est de la rigolade par rapport aux graves problèmes de nuisances que le city-stade engendre pour les voisins : nuisances sonores jusqu'à des heures avancées de la nuit, ballons qui atterrissent à toute vitesse chez les voisins, cassant pot de fleurs et risquant de blesser les habitants qui n’osent plus rester sur leur terrasse ou dans leur jardin, intrusion des jeunes qui viennent récupérer leurs ballons, canettes de bières jetées autour du city-stade, dégradations matérielles…..

 

Nous précisons par ailleurs que le city-stade n'a jamais été demandé, ni par les institutrices ni par les parents d'élèves qui auraient souhaité la réalisation d'autres équipements plus prioritaires pour l'école.

 

Juillet 2015 : Suite aux plaintes des voisins, les abords du city stade sont entièrement grillagés pour en interdire l'accès.

Avril 2015 : Politique municipale : Alerte Rouge

La politique municipale atteint des niveaux d’absurdité et d’incompétence rarement atteints.

Alors que le besoin d’un agrandissement de l’école se fait de plus en plus pressant, la Mairie ne se préoccupe absolument pas de ce problème et s’obstine au contraire à poursuivre des projets aussi inutiles qu’hasardeux.

 

Le city stade : Qu’est-ce que cet équipement va apporter par rapport au stade de foot/rugby, terrain de basket et terrain de tennis qui ne sont utilisés que quelques heures par semaine (et encore s’il ne fait ni trop chaud, ni trop froid, ni trop de vent …) ? Rappelons que le city stade avait été demandé par une équipe de foot en salle, qui n’est plus active maintenant.

Le besoin d’un city-stade à Opoul est rigoureusement égal à zéro. Au contraire, une salle polyvalente-gymnase serait très utile.

 

La Cave : Après avoir refusé de l’acheter en 2008 pour 350 000€, la Municipalité va échanger, avec l’office HLM qui en est actuellement l’heureux propriétaire, la cave coopérative contre un terrain communal de 7000 m². Lors de la campagne municipale de 2014, l’équipe en place a prétendu que le terrain communal ne valait que 245 000€. Pourquoi l’office HLM accepterait-il d’échanger un terrain acheté 350 000€ en 2008 (soit 400 000€ en 2015) contre un terrain de 245 000€. Est-ce que cela fait partie de leurs missions de service public que de faire des cadeaux aux municipalités ou bien est-ce qu’ils se sont rendus compte que les coûts de destruction/rénovation seraient exorbitants et qu’il valait mieux se débarrasser de la cave. Dans ce cas, qui fait une bonne affaire et qui en fait une mauvaise ? La Municipalité risque tout simplement de donner un terrain de 7000m² contre une ruine dont elle ne pourra rien faire, à moins de dépenser des sommes astronomiques pour la détruire ou la rénover. Rappelons qu’en 2008, l’opposition avait demandé à la mairie que la cave coopérative soit réhabilitée. Le maire avait alors rétorqué : « Coût de la réhabilitation sur 5000m² : 8 millions d’euros, sans compter la démolition des cuves. Nous ne pourrons jamais solliciter un emprunt d’un tel montant » « solution ruineuse pour le village, donc pour les contribuables »

 

A l’heure actuelle, la municipalité n’a engagé aucune étude sérieuse sur les coûts de la rénovation de la cave et n’a aucun projet quant à la future utilisation de ce bâtiment. Le seul besoin identifié serait des nouveaux ateliers municipaux. A-t-on besoin d’un bâtiment aussi grand pour ranger 2 débroussailleuses et quelques barrières ? Non, non et non, nous disons STOP.

 

C’est pour cela que nous vous invitons à réagir en signant la pétition ci-dessous.

Pétition à signer
Pétition Agrandissement école-Cave.pdf
Document Adobe Acrobat 50.8 KB
Tract Mairie de 2008 contre la rénovation de la cave
Tract Ensemble vers 2014.pdf
Document Adobe Acrobat 3.4 MB